Auto-école agréée par la Préfecture - N° E.14.075.0022.0
menu Inscription perm_identity
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d’intérêts.   En savoir plus   OK
 Retour

Comment réussir son permis de conduire du premier coup ?

Ça y est, vous avez passé le code haut la main, félicitations ! À présent, c’est une autre épreuve qui vous attend : l’épreuve pratique de la conduite. Vous avez déjà commencé à prendre des leçons de conduite et à l’approche de l’épreuve ultime, l’angoisse monte peu à peu. N’ayez crainte, c’est tout à fait normal. Mais rassurez-vous, avec une bonne préparation et en suivant nos quelques conseils, vous saurez gérer votre stress pour être au top le jour J.

 

Avant toute-chose : dédramatisez un éventuel échec

Ne vous mettez pas une pression démesurée qui risquerait de vous bloquer durant l’examen. Dites-vous simplement, qu’un échec au permis n’est pas un drame, loin de là. Quelques leçons supplémentaires pour vous rassurer et vous verrez tout se passera bien.

 

Sachez ce qu’on attend de vous

Lors de l’examen, vous serez évalué sur :

  • 9 compétences essentielles, notées de 0 à 3 (0 correspond à une compétence non acquise et 3 correctement acquise et restituée), dont voici la liste :
    • Installation au poste de conduite
    • Vérifications intérieures et extérieures du véhicule 
    • Manipulation des commandes et le fonctionnement du véhicule o Prise d’informations
    • Maîtrise de la vitesse
    • Respect de la réglementation
    • Communication avec les autres usagers
    • Positionnement sur la chaussée
    • Distances de sécurité
  • 3 compétences complémentaires, évaluées sous forme de questions orales et notées entre 0 et 1. Ces compétences sont relatives à l’autonomie du conducteur et à la conscience du risque.

Bon à savoir : jusqu’à 2 points de bonus peuvent être attribués au candidat si celui-ci montre un comportement courtois au volant et une conduite respectueuse de l’environnement.

L’épreuve dure 32 minutes. Pour réussir l’examen, il faut obtenir un minimum de 20 points sur 32 et ne commettre aucune erreur pouvant mettre en danger les autres usagers de la route. Toute erreur de cette nature sera automatiquement considérée comme éliminatoire.

 

Préparez-vous pour ne rien oublier le jour J

  • Établissez une check-list des pièces à apporter le jour de l’examen :
    • Convocation
    • Pièce d’identité
    • Enveloppe affranchie avec vos nom, prénom et adresse
    • Justificatif d’obtention de l’ETG : il peut apparaître au dos de votre Cerfa 02, sinon imprimez le fichier reçu par mail lors de l’obtention de l’examen du code de la route.
  • Assurez-vous du lieu et de l’heure de votre rendez-vous (mentionnés sur votre convocation).

Mieux vous connaîtrez le déroulé de l’épreuve dans ses détails, et moins vous risquez d’être pris au dépourvu.

 

Détendez-vous

Facile à dire, n’est-ce pas ? Surtout la veille et le jour de l’examen. C’est normal de ressentir une pointe de stress durant l’épreuve, mais point trop n’en faut. Essayez de faire quelques exercices de sophrologie les semaines précédant l’examen, cela vous aidera à mieux contrôler votre stress le jour J.

 

Ayez confiance en vous

Si votre moniteur vous a proposé de vous inscrire à l’épreuve pratique du permis de conduite, c’est qu’il considère que vous êtes prêt. Faites confiance à l’avis des professionnels et considérez que l’épreuve comme une leçon de conduite classique sans vous mettre de pression inutile. Si vous appliquez les règles du code et de la conduite comme vous l’avez fait jusqu’à présent, il n’y a aucune raison de commettre d’impairs. Et si vous deviez commettre une petite erreur, tant qu’elle n’est pas éliminatoire, ne paniquez pas et tentez de garder le cap jusqu’à la fin de l’épreuve. Même avec quelques petites erreurs, on peut obtenir le permis.

 

Nos conseils pour le jour J


Placez-vous confortablement dans la voiture

Les premières minutes sont cruciales puisque ce sont vos premiers gestes que l’examinateur va scruter : bouclage de ceinture, réglage du siège, prise en main de volant en vous plaçant à bonne distance, réglage des rétroviseurs… Avant de démarrer, veillez à ce que l’examinateur et les éventuels passagers du véhicule ont également bien bouclé leur ceinture de sécurité.

 

Remettez-vous les idées bien en place

Cela peut paraître ridicule, mais parmi les erreurs les plus fréquentes, on retrouve une inversion de la gauche et de la droite, au moment des instructions données par l’examinateur. Ce n’est pas bien grave et ne constitue pas une faute éliminatoire, mais pour éviter ce genre d’erreur, vous pouvez par exemple mettre un accessoire sur votre main droite si vous êtes droitier ou sur votre main gauche si vous êtes gaucher. Ce petit détail peut suffire à garder la tête froide au moment de tourner le véhicule.

 

Montrez que vous maîtrisez parfaitement le code de la route

L’obtention de l’ETG atteste de votre connaissance du code mais le jour de l’examen pratique, montrez que vous connaissez parfaitement les règles du code de la route : limitations de vitesse, distances de sécurité, utilisation des clignotants, vérifications avant de doubler un autre véhicule…

 

Restez concentré sur votre environnement

Vous devez être en mesure d’appréhender votre environnement en quelques regards. Avant de suivre une consigne donnée par l’examinateur, observez les panneaux, la position des autres usagers, la bonne file d’un rond-point prendre… Anticipez chaque consigne en restant sans arrêt vigilant sur la route et ses usagers. Aussi, pensez à regarder très régulièrement dans le rétroviseur, sans oublier de tourner légèrement la tête pour contrôler l’angle mort.

 

Ayez confiance en l’examinateur

Celui-ci n’est pas là pour vous faire échouer mais bien pour vous accompagner dans la réussite de votre permis. Aussi, ne soyez pas perturbé s’il vous fait quelques remarques sur votre conduite, il le fait dans votre intérêt. Écoutez-le simplement et rectifiez votre comportement pour lui montrer que vous avez bien compris le message.

 

N’en faites pas trop

Durant l’examen, vous devez réaliser deux manœuvres dont une que vous pouvez choisir : ne vous lancez pas dans des manœuvres trop compliquées et optez pour celle que vous maîtrisez parfaitement.

 

Soyez respectueux

Il va sans dire qu’avant de démarrer l’épreuve, vous devez penser à éteindre votre portable. Restez courtois tout au long de l’épreuve, et ce, même si l’examinateur vous semble froid. Ne perdez jamais votre sang-froid et n’essayez jamais de remettre en cause ses consignes, ce serait totalement contre-productif. Si vous n’avez pas bien compris une consigne ou une remarque, n’hésitez pas à demander poliment à l’examinateur de la reformuler pour éviter tout malentendu.

 

Last but not least…

La veille de l’examen, mangez léger et couchez-vous tôt. Puis le lendemain, prenez un bon petit déjeuner dans le calme ou en écoutant une musique qui vous met de bonne humeur et partez serein, si vous êtes arrivé jusque-là, c’est que VOUS ÊTES PRÊT !