En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d’intérêts.   En savoir plus   OK

Limitation de vitesse à 80 km/h : tout ce qu’il faut savoir

Depuis le 1er juillet 2018, la limitation de vitesse sur les routes secondaires est de 80 km/h.

Les routes concernées sont les voies à double sens de circulation sans séparateur central (terre-plein, barrière) sur lesquelles la vitesse maximale autorisée était de 90 km/h.

Plus de la moitié (55 %) des accidents mortels ont lieu sur ces routes.

Cette mesure a été beaucoup critiquée car elle serait inefficace et ne renforcerait pas la sécurité routière. Une étude du CSA rapporte que 76 % des français seraient opposés à cette mesure. Pourtant, des études ont établi que la limitation de la vitesse à 80 km/h sur ce type de routes permettrait de baisser le nombre de décès sur les routes de 300 à 400 par an.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle limitation. Elle ne change presque rien pour les conducteurs et permet d’augmenter leur sécurité. Pourquoi ne pas accepter de rendre les routes plus sûres ?

 

80 km/h au lieu de 90 km/h : petit changement grande conséquence

 

En 2017, la vitesse excessive a causé 31 % des accidents mortels. Elle représente la première cause de mortalité sur la route devant l’alcool (19 %). Agir sur la vitesse diminue le nombre d’accidents et leur gravité pour différentes raisons :

  • Une vitesse moins élevée permet de réduire la distance d’arrêt. La distance de freinage est plus courte, ce qui diminue les risques de collision.
    Ainsi, à 80 km/h, un véhicule met 13 mètres de moins à s’arrêter qu’à 90 km/h.
  • La violence du choc est moins importante en cas de vitesse peu élevée car la distance de freinage est réduite.
  • La vitesse réduit le champ de vision du conducteur. Elle a un effet très néfaste sur sa perception de la route. À une vitesse élevée, le conducteur ne voit plus que le centre de la route. Une vitesse moins grande permet de garder une vision panoramique et ainsi de limiter le nombre d’accident. D'autant plus, que sur ce type de routes, des usagers circulent parfois sur les côtés de la route : piétons, vélos.

 

Les autres avantages :
fluidité du trafic et écologie

L’objectif de cette mesure est de diminuer le nombre d’accidents et leur gravité sur ces routes dangereuses.

Mais, en plus de renforcer la sécurité routière, elle comporte d’autres avantages.

Rouler moins vite améliore la fluidité du trafic et a des effets positifs sur l’environnement. En roulant à 80 km/h au lieu de 90 km/h, chaque conducteur réalise une économie de 120 € par an en moyenne de carburant et permet une baisse des émissions de polluants allant jusqu’à 30 %.

À noter également que cette baisse de 10 km/h de la vitesse maximale autorisée n’augmente pas beaucoup les temps de trajet. Par exemple, un conducteur ne perd qu'environ 50 secondes sur un trajet de 10 km.

Alors qu'il faut 15 minutes pour parcourir 20 km à la vitesse de 80 km/h, il faudra 13 minutes 20 secondes pour parcourir 20 km à la vitesse de 90 km/h.

Il faudra  donc 1 minutes 40 secondes de plus pour parcourir 20 km à la vitesse de 80 km/h plutôt qu'à la vitesse de 90 km/h .

 

Amendes et retraits de points

La mesure prend effet le 1er juillet 2018 et les conducteurs doivent respecter cette nouvelle limitation à partir de cette date. Les amendes et retraits de points prévus suivent la réglementation en vigueur.

Par exemple, un excès de vitesse à 100 km/h au lieu de 80 km/h engendre un retrait de 1 point et une amende forfaitaire de 68 euros.

Il est important de noter que sur certaines portions de routes qui se dédoublent, la vitesse reste à 90 km/h pour que les véhicules puissent se dépasser.

Aucune tolérance ne sera permise car les radars automatiques sont réglés pour flasher au-delà de 80 km/h et les conducteurs doivent respecter cette limitation même si les panneaux n’ont pas encore été changés ou bâchés. Les panneaux vont être changés au plus vite par les autorités compétentes.

Enfin, rien ne change pour les jeunes conducteurs et les camions qui devaient déjà rouler à 80 km/h sur ce type de routes. La vitesse par temps de pluie sera également maintenue à 80 km/h pour tous les usagers.