Auto-école agréée par la Préfecture - N° E.14.075.0022.0
menu Inscription perm_identity
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d’intérêts.   En savoir plus   OK
 Retour

Ce qu’il faut retenir du nouveau permis moto 2020

Depuis le 1er mars 2020, le permis moto fait peau neuve. Bien que la formation pratique nécessite toujours 20 heures minimum de conduite, il existe désormais une épreuve de code spécifique pour les permis motos (ETM) et les conditions d’obtention du permis pour les épreuves pratiques. Auto-Ecole.net fait le point sur toutes les nouveautés 2020 du permis Moto.

 

 

Une épreuve de code spécifique pour les motards : code moto ETM

Dès le 2 mars, les postulants au permis moto devront passer un examen de code spécifique, appelé Examen Théorique de Moto (ETM), et non plus l’examen de code ETG passé par les apprentis automobilistes.

 

Une base de 600 questions réparties en 8 thèmes

Tout comme pour le code auto, il faut un minimum de 35 bonnes réponses sur 40 pour obtenir l’examen théorique de moto.

La base de données des épreuves rassemble 600 questions regroupées en 8 thématiques :

  • Dispositions légales en matière de circulation routière
  • Le conducteur 
  • La route 
  • Les autres usagers de la route 
  • Réglementation générale et divers 
  • Éléments mécaniques liés à la sécurité 
  • Équipements de protection et autres éléments de sécurité des véhicules
  • Règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement 

 

Sur les 40 questions, certaines seront présentées sous forme de vidéo, sur le même principe que la mise en place des questions vidéo depuis 2016 pour l’épreuve ETG du code de la route.

 

Ce qui change en 2020

  • Si les candidats au permis moto passent également le permis auto, il leur faudra alors passer deux codes bien distincts, l’ETM d’une part pour le permis moto et l’ETG d’autre part pour le permis b.
  • L’examen ETM devient totalement indépendant de l’épreuve « hors circulation » (aussi appelée épreuve plateau) et doit être passé dans un centre d’examen ou un organisme agréé privé : La Poste, Dekra, Objectif Code, SGS
  • Toutes les questions concernant les 12 fiches, auparavant posées durant l’examen plateau sont désormais intégrée à l’examen théorique spécifique ETM. Ainsi, plus de stress inutile le jour de l’épreuve plateau, les élèves pourront désormais se mieux se concentrer sur chaque épreuve.

 

Durée de validité du code Moto ETM

L’examen théorique de moto est valable 5 ans.

Une fois le code ETM en poche, vous avez 5 ans pour passer et obtenir les épreuves pratiques de moto. Passé ce délai, il vous faudra impérativement repasser l’épreuve ETM.

 

Une épreuve « Plateau » raccourcie

 

Ce qui ne change pas

  • Les différentes étapes de l’épreuves restent inchangées :
    • Déplacement sans moteur
    • Parcours lent avec et sans passager
    • Parcours rapides avec évitement d’obstacle et freinage d’urgence
  • La chute reste éliminatoire durant l’épreuve.

 

 

Ce qui change

  • Les différentes de l’étape ne sont plus séquencées mais condensées en une seule et même épreuve plus courte et ramenée à 10 min.
  • Après le parcours lent, les candidats doivent immédiatement enchaîner sur les deux parcours rapides sans s’arrêter.
  • Le système de notation change pour chaque segment :
    • Une note « A » est attribuée si les connaissances sont acquises
    • Une note « B » est attribuée si les connaissances sont en cours d’acquisition
    • Une note « C » est attribuée si les connaissances ne sont pas acquises
  • Pour réussir l’épreuve plateau et accéder à l’épreuve circulation, il faut :
    • Obtenir un minimum de 1 A et 3 B, sachant qu’une note C est éliminatoire,
    • Ne pas poser le pied au sol plus de trois fois tout au long de l’épreuve (contre une seule fois auparavant).

 

Détail des parcours de l’épreuve plateau

  • L’épreuve du plateau moto hors circulation à allure réduite, peut correspondre à 2 types de parcours différents (voir plus bas). Le jour de l’examen, vous tomberez sur l’un ou l’autre de ces parcours.
  • Système de notation :
    • Si le candidat réaliser le parcours en un minimum de 20 secondes, il obtient un A
    • Si le candidat réalise le parcours en un minimum de 18 secondes, il obtient un B
    • Si le candidat réalise le parcours en moins de 18 secondes ou s’il renverse un cône, il obtient un C
    • Lors de cette épreuve, vous pouvez tomber sur deux parcours différents, dont voici les caractéristiques

 

Parcours N°1 à allure réduite :

  • Résultat de recherche d'images pour

Parcours N°2 à allure réduite :

  • Voici l'un des parcours lent sur lequel vous pouvez tomber lors du permis moto (Photo DSCR)

 

 

  • Le parcours rapide :

 

  • Il se compose d’épreuves de freinages d’urgence et d’évitement d’obstacles.
  • Cette épreuve doit être réalisée à une allure de 50 km/h en 3ème vitesse.
  • Chaque candidat devra réaliser une partie du circuit avec un passager.

 

Exemple d’épreuve de freinage gauche :

Une image contenant capture d’écranDescription générée automatiquement

 

 

Exemple d’épreuve de freinage droit :

Une image contenant capture d’écranDescription générée automatiquement

 

Exemple d’épreuve d’évitement gauche :

 

 

Permis moto : parcours évitement gauche

 

 

 

Exemple d’épreuve d’évitement droit : Permis moto : parcours évitement gauche

 

Une épreuve routière plus longue

Cette épreuve en circulation dure 45 minutes et non plus 30 minutes comme auparavant. Il s’agit d’accorder une plus grande importance au comportement du candidat en situation réelle.

Cette épreuve comporte

Pour réussir cette épreuve, le candidat doit :

  • Respecter le code de la route.
  • Montrer sa maîtrise des trajectoires durant les virages (il ne s’agira plus de prendre « la corde » comme avant, mais bien de se positionner sur des routes à double sens en contrôlant son allure avant, pendant et après les virages.
  • Faire preuve de prudence et de courtoisie avec les autres usagers de la route.
  • Obtenir un minimum de 21 points 27 (au lieu de 17 points sur 27 auparavant).

 

A noter : la maitrise des trajectoires est particulièrement importante lorsqu’on sait que 42 % des accidents mortels à moto se produisent dans des virages.

 

 

Exemple de maîtrise de trajectoire durant l’épreuve en circulation :

 

Les trajectoires de sécurité