Auto-école agréée par la Préfecture - N° E.14.075.0022.0
menu Inscription perm_identity
Retour

Les diverses catégories d'usagers

 

Les diverses catégories d'usagers :

 

 

La rue et les routes sont des espaces collectifs que le conducteur partage avec d'autres usagers qui ont tous leurs spécificités.

Bien les connaître, c'est pouvoir les respecter et assurer leur sécurité.

 

Les piétons :

 

Les piétons sont très vulnérables, imprévisibles et ne sont pas toujours attentifs à la circulation, notamment les enfants.

En 2018, 475 piétons sont décédés.

Voilà un tableau vous montrant le pourcentage de survie en cas de collision avec un piéton selon votre vitesse :Vous comprenez ainsi l'utilité des zones 30 en agglomération. A 30 km/h, si vous êtes heurté par une voiture, vous avez 90 % de chance de vous en sortir alors qu'à 50 km/h, vitesse pourtant tolérée en ville, vous n'avez que 50 % de chance de survivre. A 60 km/h, le taux est de seulement 20 %.

 

enlightenedVous devez faire attention à la différence de vitesse entre deux usagers car plus la différence est importante, plus les conséquences d’un accident sont graves.
Il a été constaté qu’une différence de vitesse de plus 40 km/h entre deux usagers est souvent mortelle en cas de collision. Faites très attention aux piétons, aux cyclistes, aux véhicules lents et aux poids lourds qui roulent moins vite que vous.

Les piétons ont la priorité lorsqu’ils sont engagés sur un passage piéton ou qu’ils en ont l'intention.

 

 

Vous devez leur céder le passage dès qu'ils sont engagés à traverser ou qu'ils en ont l'intention sur mais aussi en dehors des passages piétons.

 

enlightenedLe non-respect de la priorité aux piétons sur un passage piétons est puni d'une amende de 135 € et d'un retrait de 6 points.

En cas de doute sur l’engagement du piéton, n’hésitez pas à céder le passage ne serait-ce que par courtoisie.

Cependant, cette règle de priorité ne s’applique pas :

  1. si le piéton est arrêté et fixe dans un endroit où il nemanifeste pas l’intention de traverser ;
  2. lorsque le feu tricolore est vert.

Vous devez ralentir lorsque vous les croisez ou les dépassez et vous devez éviter d'effectuer un dépassement près d'un passage pour piétons.

enlightenedRappel : pour dépasser tous ces usagers, vous devez laisser 1 mètre en ville et 1,50 m hors agglomération.

Les enfants :

Croiser des enfants s'avère être particulièrement dangereux car leur petite taille nous empêche de bien les voir sur les trottoirs. Ils sont souvent cachés derrière les véhicules en stationnement.

De plus, ils sont inconscients du danger et l’analysent mal : ils peuvent traverser à n’importe quel moment, privilégiant le magasin de jouet de l’autre côté de la rue aux dangers de la traversée.

Enfin, ils ont un champ visuel réduit : 70° alors qu'il est de 180° pour un adulte. Observez donc bien les bords de la chaussée et les trottoirs et roulez moins vite à l'approche des écoles, des parcs et des aires de jeux.

Pour nous aider, la signalisation nous indique les zones fréquentées par les enfants.
Soyez vigilant à votre environnement et à l’heure : par exemple, les enfants quittent l’école à 16 h 30 ou 18 h en semaine.

enlightenedAttention, les enfants de moins de 8 ans ont le droit de circuler à vélo sur le trottoir. Redoublez d'attention !

 

Les adolescents :

Souvent en groupe, ils chahutent sur le bord de la chaussée et se bousculent. Ils courent pour rejoindre un bus, persuadés d’être plus rapides que la voiture qui arrive.

Ils aiment entrer en compétition les uns avec les autres en prenant des risques.

enlightenedSoyez donc vigilant lorsque vous croisez des groupes d’adolescents sur les trottoirs et ralentissez.

 

Les personnes âgées :

Les personnes âgées entendent et voient moins bien, se déplacent plus lentement et s'engagent parfois de la mauvaise manière. Vous devez rester prudent et courtois et augmenter votre distance de sécurité.

En agglomération, la majorité des piétons tués a plus de 65 ans.

 

 

Le principal problème pour le conducteur est que, de loin, on ne les différencie pas des autres adultes. Le conducteur peut alors penser à tort que le senior aura terminé sa traversée lors de son arrivée et ne pas ralentir.

 

Les personnes handicapées :

Les personnes handicapées qui sont en chaise roulante non motorisée sont aussi considérées comme des piétons.

enlightenedIls ont le droit de circuler à la fois sur les trottoirs et sur les chaussées.

 

Ralentissez quand vous les croisez et facilitez-leur le passage.

Tenez compte de leur déplacement lent.

Dans tous les cas, la seule solution est de ralentir et d'anticiper.

 

Soyez attentifs dans les centres villes car ils attirent de nombreux piétons et en particulier les personnes âgées.

 

Les cyclistes :

 

Les cyclistes :

 

 

L’usage du klaxon avec les cyclistes est spécifique et dépend de l’environnement.


En agglomération, vous ne klaxonnez pas si les cyclistes roulent sur une bande cyclable ou s’ils se trouvent bien à droite de la chaussée. De même, vous ne klaxonnez pas pour les dépasser ou pour leur signaler votre présence.


Hors agglomération, vous pouvez klaxonner les cyclistes lorsque vous les approchez, seulement sur des routes de montagne, pour leur signaler votre présence avant de les dépasser car ils risquent de ne pas vous entendre.

 

enlightenedJe leur laisse la priorité dès qu’ils font usage de leur bras pour signaler un changement de voie.

 

Pour éviter tout accident avec les cyclistes, prenez garde de bien contrôler dans les rétroviseurs au moment des arrêts et surtout des départs, aux feux en particulier.

 

 

Lors d'un dépassement, soyez très attentif et n’hésitez pas à doubler les distances de sécurité vers l’avant et les côtés car les cyclistes ont la particularité d'être instables et de zigzaguer quand ils roulent.

Ils peuvent faire un écart imprévisible, déraper voire chuter devant vous au moment du dépassement par exemple ou changer brusquement de direction.

 

enlightened Depuis le décret du 2 Juillet 2015, il est désormais possible de chevaucher une ligne blanche pour dépasser un cycliste, lorsque la visibilité du conducteur est suffisante.

 

Aussi, même si pour dépasser tous ces usagers, vous devez laisser 1 mètre en ville et 1,50 mètres hors agglomération,

prenez le plus de marge possible lors de votre dépassement.

 

 

Respectez enfin l’affectation des voies :

Sur les bandes cyclables, la circulation des voitures est strictement interdite ainsi que l'arrêt et le stationnement.

 

Attention, désormais dans certaines villes comme Paris, les cyclistes ont un panneau spécial implanté sur les feux tricolores qui leur permet de passer le feu même s'il est rouge ou orange.

Les cyclistes bénéficient d’un Cédez le passage quand le feu est rouge à condition qu’il n’y ait pas d’autres usagers sur la voie vers laquelle ils se dirigent.

 

Les deux-roues motorisés :

 

enlightenedTous les deux-roues motorisés doivent toujours allumer leur feu de croisement lorsqu’ils roulent, même en journée et par beau temps.

 

Les cyclomoteurs (scooters accessibles à partir de 14 ans) :

Ils ont toutes les caractéristiques du cycliste, plus celles des adolescents, ce qui fait d’eux des usagers particulièrement exposés aux risques.

De plus, ils ont une capacité d’accélération importante par rapport aux cyclistes.

 

Les 125 cm3 (scooters et motocyclettes légères) :

Ce permis peut être passé à partir de 16 ans mais de nombreux adultes peuvent conduire des 125 cm3 grâce à leur permis B et une courte formation complémentaire.

En agglomération, leur capacité d’accélération est importante ainsi que la rapidité de leur changement de voie.

On peut aussi les retrouver sur les voies rapides.

 

Les grosses cylindrées :

Ce sont des véhicules extrêmement puissants avec en moyenne une capacité d’accélération 7 fois plus importante que celle d’une voiture.

Leur allure souvent très rapide surprend facilement les autres usagers car leur capacité à se rapprocher rapidement est très grande.

Lorsqu’un motard lâche son accélérateur, son véhicule ralentit brusquement comme lors d’un freinage mais sans l’allumage des feux de STOP. Leur décélération entraîne une importante chute d’allure.

Comportement des deux-roues :

Beaucoup de deux-roues se faufilent entre les voitures et on les retrouve souvent dans les angles morts. A ce niveau, par exemple, vous ne verrez pas le motard dans votre rétroviseur extérieur.

 

 

De plus, leur petite taille leur permet de dépasser les voitures dans des zones où deux voitures ne se dépasseraient pas.

Et il arrive souvent qu'ils vous dépassent par la droite.

 

enlightenedLorsqu’ils tendent leur jambe droite, après vous avoir dépassé, cela signifie qu’ils vous remercient. C’est un signe de courtoisie.

 

enlightenedSoyez également très attentif au positionnement de leur corps. Si leur buste est penché d’un côté, alors cela signifie qu’ils s’apprêtent à changer de voie du côté vers lequel ils se penchent. Il faut alors ralentir et les laisser passer.

 

enlightenedIls ont enfin tendance à couper les virages sur les routes de montagne et leur buste peut alors pencher du côté de la voie en sens inverse. C'est pour cela qu'il faut bien maintenir son placement à droite dans un virage sans visibilité pour ne pas risquer de les heurter en cas de croisement.

 

Les distances de sécurité :

Enfin, les deux-roues motorisés émettent souvent un bruit caractéristique qui nous permet de détecter leur présence.

Agrandissez la distance de sécurité quand vous suivez un deux-roues motorisé pour ne pas être surpris par ses décélérations.

Sur voie rapide, le danger est encore plus grand car avec la vitesse, les accidents avec des deux-roues motorisés se terminent la plupart du temps par des morts ou des blessures graves.

 

 

Sur la voie la plus à gauche, serrez à gauche autant que possible.

Sur la voie la plus à droite, serrez à droite.

Sur les autres voies, roulez bien au milieu.

Dans tous les cas, évitez les manœuvres brusques pour ne pas mettre en danger les autres usagers.

 

Rappel : pour dépasser tous ces usagers, vous devez laisser 1 mètre en ville et 1,50 m hors agglomération.

 

Les bus :

 

Les bus :

enlightenedQuand vous approchez d'un bus à l'arrêt, soyez vigilant aux piétons car ils peuvent être cachés par le bus dans un croisement ou un passage piéton. Ils peuvent aussi courir pour attraper le bus et venir de n'importe où !

 

Les bus ont de nombreux et larges angles morts : les voitures se retrouvent à avoir la taille d’un deux-roues par rapport au bus.

Ils ont une capacité d’accélération et de freinage moins importante.

enlightenedLes bus, comme les poids lourds, prennent des virages très larges à cause de leur taille.
Ils s’écartent ainsi à gauche pour tourner à droite et s'écartent à droite lorsqu’ils tournent à gauche.
Ils empiètent ainsi souvent sur vos voies.
Anticipez un maximum, gardez vos distances de sécurité et arrêtez-vous pour faciliter le tournant d’un bus.

En agglomération, il est donc préférable de garder de bonnes distances de sécurité avec les bus et ne pas se faire surprendre par ses arrêts et pouvoir avoir la place de les dépasser.

Lorsqu'ils roulent dans leur voie réservée de bus, ils sont prioritaires. Vous devez leur céder le passage si vous tournez et qu'ils vont tout droit.

 

 

Évitez autant que possible de vous retrouver dans leurs angles morts en roulant ou en vous arrêtant dans l’angle de leurs rétroviseurs.

enlightenedSur voies rapides, et même s’ils n’ont pas la priorité, facilitez leur insertion : entrée et changement de file.

enlightenedGardez une grande distance de sécurité et lorsque vous dépassez un bus, faites en sorte de ne pas le faire freiner en vous rabattant suffisamment loin. Vous devez voir complètement le bus dans le rétroviseur intérieur.

 

Les poids lourds :

 

Les poids lourds ne sont pas prioritaires à la différence des bus lorsqu’ils allument leurs clignotants.


Ils sont souvent beaucoup plus lourds que les bus, ce qui accentue leur difficulté d’accélération et de freinage. Une fois lancé, il est difficile d’arrêter un poids lourd.


Ils peuvent être articulés ce qui accentue leur problème de déplacement, d’encombrement et d’angles morts. Ils peuvent atteindre jusqu’à 18 m de longueur.

 

 

 

 

enlightenedQuand ils tournent, ils prennent parfois la largeur des 2 voies. Vous devez donc vous arrêter. Ne klaxonnez pas.

 

Ils sont limités en vitesse et doivent rouler sur la voie la plus à droite la plupart du temps. Sur autoroute, la vitesse des poids lourds de plus de 3,5 tonnes est limitée à 90 km/h.

Les précautions à prendre sont les mêmes que pour les bus mais il faut ajouter la taille des véhicules : hauts et longs, certains poids lourds cachent facilement la signalisation.

enlightenedIls peuvent ainsi constituer une zone de danger à cause de leur hauteur à proximité d'un pont par exemple, ou à cause de leur chargement susceptible de tomber.

En ville, un camion stationné peut cacher un feu tricolore. Il ne faut pas hésiter à ralentir aux intersections ou chercher sur les voies d’en face s’il y a d’autres feux tricolores.

Sur voie rapide, en plus des mêmes difficultés que les bus, les « gros » poids lourds roulent en file à droite et masquent les panneaux d’entrée et de sortie d’autoroute par exemple.

Ainsi, il est préférable de ne pas dépasser un poids lourd si vous êtes proche de votre sortie.

 

Les auto-écoles et les jeunes conducteurs :

 

Les conducteurs en apprentissage manquent d’expérience ou apprennent à conduire. Leurs décisions peuvent être erronées ou surprenantes.

Soyez patients, vous êtes ou serez bientôt dans le même cas : agrandissez donc vos distances de sécurité en restant vigilant.

 

Les tramways :

 

Les tramways sont régis par leurs propres feux sur leur voie. Attention à ne pas les confondre avec les vôtres.

enlightenedIls sont toujours prioritaires devant toutes les catégories d'usagers.

Ils se trouvent le plus souvent à votre droite mais peuvent aussi circuler sur la gauche. Dans ce cas, vous pouvez les dépasser par la droite.

 

 

Vous ne devez pas dépasser un tramway quand il prend ou fait descendre des voyageurs.

 

 

Les véhicules prioritaires :

Il y a six catégories de véhicules prioritaires :

 

Ce sont tous les véhicules qui doivent intervenir le plus rapidement possible pour secourir des blessés par exemple ou bien encore pour éteindre un feu.

enlightenedIls sont prioritaires dès qu'ils utilisent leurs avertisseurs spéciaux : gyrophares/avertisseurs sonores. Attention, s’ils n’utilisent pas leurs gyrophares et/ou leurs avertisseurs sonores, ce sont des usagers ordinaires.

Vous devez les laisser passer le plus rapidement possible car souvent des vies sont en jeu. Si vous pouvez vous arrêter ou aménager un espace pour qu'ils passent, faites-le.

enlightened Si vous gênez leur passage, libérez l’espace ou arrêtez-vous si cela est possible pour laisser passer le véhicule prioritaire et allumez vos feux de détresse.
S’il n’y a pas assez d’espace, attendez patiemment une zone possible. Il ne sert à rien de stresser ou de provoquer un accident.
Enfin, sur voie rapide, ne changez pas de voie et ne freinez pas car le conducteur du véhicule prioritaire pourrait être surpris.

 

Les véhicules d'intervention :

 

Certains véhicules d’intervention bénéficient d’une facilité de passage bien qu’ils ne soient pas prioritaires. Ce sont :

 

 

enlightenedLorsque les véhicules de service hivernal sont en intervention pour déneiger et utilisent leurs gyrophares, alors il est interdit de les dépasser.

 

•••

Découvrez nos formations au code de la route :

Prêt à passer ton code ?
Fonce à La Poste !
JE M'INSCRIS POUR 30€ À LA POSTE
#MonCodeaLaPoste

Pour en savoir plus sur des sujets similaires :