En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d’intérêts.   En savoir plus   OK

L'entretien du véhicule

L'entretien du véhicule :

 

 

Un bon entretien de votre véhicule vous permettra de le garder en bon état plus longtemps, de ralentir l'usure inévitable des pièces et de consommer moins de carburant.

 

La vérification des niveaux :

 

Régulièrement, il faut procéder à quelques vérifications élémentaires concernant les niveaux des différents liquides qui circulent dans les différents circuits de votre voiture.

enlightenedRéalisez les niveaux toujours sur une surface plane et lorsque le moteur est froid pour ne pas fausser la vérification.

enlightenedVous risquez également de vous brûler si vous ouvrez les bocaux lorsque le moteur est chaud.

enlightenedLa seule vérification que vous pouvez effectuer lorsque le moteur est chaud est celui du liquide lave-glaces car le liquide ne fait pas partie du moteur et passe par un circuit différent de ce dernier.

 

  • Huile moteur : vérifiez régulièrement le niveau d’huile en utilisant la targette située dans le moteur. L’huile moteur permet à ce dernier de fonctionner correctement sans s’abîmer. Le niveau doit se situer entre les repères min et max de la targette. S’il manque de l’huile, alors ouvrez le bouchon et remplissez le réservoir. 
    enlightenedDistinguez bien la targette avec une anse au bout qui permet de vérifier le niveau d'huile du bouchon qui permet de remplir le réservoir.

    Faire régulièrement les vidanges : tous les 10 000 km environ (selon le constructeur). Avec la vidange, on vérifie généralement les filtres (air, essence, huile). 

 

  • Liquide de refroidissement : vérifiez régulièrement le niveau de liquide de refroidissement sans quoi votre moteur risque de surchauffer et de s’abîmer de manière irréversible.

 

  • Liquide de freins : vérifiez, là encore sous le capot, le niveau du liquide de freins. Un niveau trop bas ou un liquide usé peut entraîner un mauvais fonctionnement des freins. Ne remplissez pas le réservoir s'il en manque mais amenez votre véhicule chez un spécialiste.

 

  • Lave-glace et essuie-glaces : vérifiez régulièrement le niveau du liquide de lave-glace et le bon état de vos essuie-glaces. En hiver ou en été, la pluie et la poussière se déposent sur le pare-brise et le salissent au point de ne plus permettre de bien voir à travers. Idem lors de longs voyages avec les insectes qui se collent au pare-brise et le salissent.
    enlightenedL'hiver, utilisez un produit anti-gel. Il y a qu'un seul réservoir de lave-glaces situé sous le capot et qui permet de nettoyer le pare-brise avant et le pare-brise arrière.

 

 

 

 

L'état des pneumatiques :

 

Vous trouverez dans le croquis ci-dessous toutes les informations pour bien comprendre toutes les indications sur les flancs des pneumatiques.

 

 

enlightenedVous devez absolument retenir et connaître la signification de ce qui est écrit en haut et au milieu du croquis.

205/65 R 15 :

  • 205 : c'est la largeur de la bande de roulement en millimètres, soit 20,5 cm ;
  • 65   : c'est le rapport hauteur-largeur ;
  • R    : c'est le type de structure : ici R signifie Radial ;
  • 15   : c'est le diamètre en pouces de l'intérieur du pneu : 1 pouce = 2,54 cm.

 

  • Sculptures : les pneumatiques sont munis de sculptures (crampons) qui permettent aux roues de bien adhérer au sol et de chasser l’eau en cas de pluie pour ne pas glisser. Chaque roue est munie d’un témoin d’usure : TWI.
    Ces témoins forment une bosse entre les sculpturesVérifiez régulièrement que l’usure n'est pas arrivée au niveau du témoin, auquel cas il faut changer le pneu.

En-dessous de 1,6 mm, la profondeur des sculptures n'est plus suffisante. Il faut changer le pneu.

enlightenedL'écart de profondeur des sculptures entre les deux roues d'un même essieu ne doit pas dépasser 5 mm.

 

  • Bande de roulement et flancs du pneu : vérifiez l’absence de clous, vis, déchirures ou hernies (bosses sur le côté du pneu). Le changement du pneu est nécessaire pour éviter le risque d’éclatement.

 

  • Crevaison : avant chaque départ, vérifiez que les pneus ne sont pas anormalement dégonflés. Il est possible que les roues se dégonflent avec le temps ou que votre pneu souffre d'une crevaison lente. Un clou ou une vis peut laisser lentement s'échapper l’air.

 

  • Gonflage : vérifiez régulièrement la pression des pneumatiques : un sur-gonflage ou un sous-gonflage peut entraîner un éclatement du pneu. Faites-le systématiquement avant un long trajet. La pression de vos pneus (indiquée en bar) est indiquée sur le manuel de votre voiture ou à l'intérieur de la portière du conducteur.
     

enlightenedIl vaut mieux procéder à la vérification mensuelle de la pression des pneus lorsqu'ils sont froids ou lorsqu'ils ont parcouru moins de 3 kilomètres.

Si cela n'est pas possible et que vous devez rouler plus longtemps pour faire gonfler vos pneus, il faut alors augmenter la pression en rajoutant 0, 3 bar à la pression recommandée.

Ainsi, si vous avez parcouru 10 kilomètres avant de gonfler vos pneus et que ces derniers doivent avoir une pression de 2,3 bar, gonflez alors vos pneus jusqu'à une pression de 2,6 bar : 2,3 + 0,3 = 2,6.

 

La révision :

 

La « révision » est le terme utilisé pour dire qu’on prend soin de notre véhicule. Elle n’est pas obligatoire mais fortement conseillée si vous souhaitez que votre véhicule reste en bon état de fonctionnement plusieurs années.

En général, on emmène une fois l’an voire deux ans (15 000 km à 30 000 km maximum) notre véhicule chez un spécialiste afin d’effectuer les vérifications et les nettoyages de base (vidange, filtre, vérification de certaines pièces moteur).

 

 

Le contrôle technique :

 

Le contrôle technique est obligatoire depuis 1992 pour tous les véhicules : premier contrôle pour une voiture neuve dans les 6 mois qui précèdent le 4ème anniversaire du véhicule, puis tous les 2 ans.

 

 

 

Depuis la réforme de Mai 2018, le nombre de points de contrôle est passé de 124 à 133 répartis selon 9 fonctions. Les 9 fonctions contrôlées sont :

  1.  Identification du véhicule ;
  2.  Equipements de freinage ;
  3.  Direction ;
  4.  Visibilité ;
  5.  Feux, dispositifs réfléchissants et équipements électriques ;
  6.  Liaisons au sol : essieux, roues, pneus, suspensions ;
  7.  Structure et carrosserie : châssis et accessoires du châssis ;
  8.  Autres matériels ;
  9.  Nuisances.

 

enlightenedAttention, lors du contrôle technique, il est procédé à la mesure du taux de CO (en %) pour les véhicules essence ou l'opacité des fumées des véhicules diesel. Les appareils ne permettent pas de mesurer les émissions de CO2/km (base de calcul du bonus-malus écologique).

Ne confondez donc pas le CO (monoxyde de carbone) et le CO2 (dioxyde de carbone).

 

668 défauts, désormais appelés « défaillances », peuvent être constatés.

Ils sont répartis en trois catégories :

  • défaillances mineures (162) ;
  • défaillances majeures (362) ;
  • défaillances critiques (144).

Les défaillances « mineures » regroupent les défauts qui n’ont aucune incidence notable sur la sécurité du véhicule ou sur l’environnement. Si ce type de défaillances est constaté, vous obtiendrez votre contrôle technique sans obligation de contre-visite. Pensez néanmoins à réaliser les réparations.

Les défaillances « majeures » regroupent les anomalies susceptibles de compromettre la sécurité du véhicule, d’avoir une incidence négative sur l’environnement, ou de mettre en danger les autres usagers de la route. Vous pouvez toujours rouler mais devez effectuer les réparations dans un délai de 2 mois, suivies d’une contre-visite.

Les défaillances « critiques » regroupent les dysfonctionnements qui constituent un danger direct et immédiat pour la sécurité routière ou ayant une incidence grave sur l’environnement. Votre contrôle technique reste valide jusqu’à la fin de la journée puis vous n’avez plus le droit de rouler. Les réparations des défaillances critiques sont également à réaliser dans un délai de 2 mois, suivies d’une contre-visite.

 

A la suite du contrôle, le spécialiste vous donnera alors son diagnostic :

A = Favorable. Le contrôle est réussi.
Soit le véhicule n’a pas de défaut, soit il n’y a que des défaillances mineures.

S = Défavorable pour défaillances majeures. Le véhicule doit revenir passer une contre-visite une fois que les pièces en défaillance ont été réparées. La contre-visite doit se faire dans les 2 mois.

R = Défavorable pour défaillances critiques. Le véhicule ne peut plus rouler dès le lendemain et doit être réparé. La contre-visite doit se faire dans les 2 mois.

A la fin du contrôle technique, vous recevrez un procès-verbal de contrôle technique et un timbre qui sera apposé sur votre carte grise avec le résultat du diagnostic : A, S ou R.enlightenedSi et seulement si le contrôle est conforme, vous recevrez également une vignette à coller sur votre pare-brise indiquant la date du prochain contrôle à faire, dans 2 ans.Si votre véhicule à vendre a plus de 4 ans, il doit passer le contrôle technique, sauf s'il a été fait dans les 6 derniers mois.

enlightenedUne fois mon véhicule vendu, je dois envoyer la déclaration de vente à la préfecture dans un délai de 15 jours.

•••

Découvrez nos formations au code de la route :

Prêt à passer ton code ?
Fonce à La Poste !
JE M'INSCRIS POUR 30€ À LA POSTE
#MonCodeaLaPoste

Pour en savoir plus sur des sujets similaires :

Le tableau de bord Les systèmes d'éclairage du véhicule Les systèmes de signalisation du véhicule Voyants des pannes Les organes mécaniques du véhicule La chaîne cinématique Le démarrage du moteur La boîte de vitesses La boîte de vitesses automatique Pannes et problèmes mécaniques Dépannages Vérifications intérieures : examen pratique Vérifications extérieures : examen pratique