Auto-école agréée par la Préfecture - N° E.14.075.0022.0
menu Inscription perm_identity
Retour

Aides à la conduite

Les aides à la conduite :

 

 

 

Une aide à la conduite est un système qui renforce la sécurité du véhicule et facilite la tâche du conducteur. Certains dispositifs aident à corriger certaines erreurs.

Attention, le conducteur reste le seul maître du véhicule et ces systèmes d'aide ne pourront jamais le remplacer ou corriger ses prises de risques. 

enlightenedAinsi, même les meilleurs systèmes de sécurité ont leurs limites. Contre toutes idées reçues, ils ne permettent pas de réagir plus vite ou de compenser une décision trop tardive tout en assurant la sécurité.

 

ABS ou système anti-blocage des roues :

 

L'ABS (Anti-Blocage-Système) évite que les roues ne se bloquent lors d’un freinage trop important. Le véhicule ne dérape pas et le conducteur ne perd pas le contrôle de la trajectoire. Le système est automatique.

enlightenedLimite : contrairement à une idée reçue, l’ABS ne permet pas de freiner plus court et ne réduit pas les distances de freinage.

 

AFU ou Aide au Freinage d'Urgence :

 

En cas d’arrêt d’urgence, des études ont montré en effet que le conducteur n’appuyait pas assez fort sur la pédale de frein.

enlightenedToujours couplée avec l’ABS, pour que le conducteur ne perde pas le contrôle de la voiture, cette aide augmente automatiquement la force du freinage lorsque le conducteur appuie rapidement sur la pédale de frein. Cela permettra de compenser un freinage trop faible.

 

ESP contrôle de trajectoire :

 

Dans les virages, le conducteur conserve le contrôle de la trajectoire du véhicule lors de situations critiques en agissant sur les freins et l’accélération. C'est un système d'anti-dérapage.

Il peut ainsi réduire l'effet de la force centrifuge qui pousse la voiture vers l'extérieur de la route dans un virage et améliorer la trajectoire du véhicule. Le système est automatique.

Il est couplé avec d'autres aides à la conduite telles que l'ABS. Il est aussi efficace en ligne droite lors de brusques changements de trajectoire.

enlightenedLimite : à une vitesse trop élevée, le calculateur ne pourra pas corriger à temps la trajectoire pour éviter une sortie de route ou un tonneau.

 

Régulateur de vitesse :

 

Il permet au conducteur de déterminer une vitesse que le véhicule va maintenir automatiquement. Le conducteur choisit une allure (commande au volant) et le véhicule s’y propulse puis maintient la vitesse constante. Le conducteur n’a plus besoin d'utiliser la pédale d'accélération. Il

enlightenedEn maintenant la même vitesse, cette aide permet de réduire la consommation de carburant.

enlightened Limite : Ce système comporte des risques car en général lorsqu’un conducteur a un problème, il lâche l’accélérateur et le véhicule ralentit (par exemple à l’approche de la sortie souhaitée sur autoroute). Ce qui n’est plus le cas avec le régulateur.

De plus, pour couper le régulateur, il faut soit freiner, soit débrayer, soit éteindre le régulateur (interrupteur au tableau de bord), ce qui demande une action et donc une anticipation supplémentaire.

enlightened Attention, gardez toujours votre pied près de l’accélérateur même si vous n’appuyez plus sur la pédale. Ne retirez surtout pas vos jambes.

 

Limiteur de vitesse :

 

Il permet au conducteur d’indiquer quelle allure il souhaite ne pas dépasser. Une fois la vitesse enregistrée, le véhicule ne dépassera pas l’allure choisie malgré l’accélération.

enlightened Limites : là encore, il peut y avoir des risques. En cas de besoin d’accélération, comme sur une entrée de voie rapide, l’accélérateur ne répondra plus si le conducteur a oublié de couper le limiteur.
De plus, le système n’est pas efficace dans les descentes car le poids de la voiture est trop important pour le limiteur. La vitesse enregistrée pourra alors être dépassée. Le limiteur n’empêche pas systématiquement les excès de vitesse.

Pour le désactiver, il faut donner une très forte accélération ou éteindre le limiteur (interrupteur).

 

Start and Stop : arrêt et redémarrage automatique du moteur

 

Le système est assez simple. Dès que le véhicule s'arrête, le moteur se coupe automatiquement. Dès que vous débrayez pour repartir, le moteur se rallume automatiquement.

Plus précisément, lorsque la voiture passe en dessous des 15 km/h et que le conducteur appuie sur le frein et débraye, le moteur se coupe. Lorsqu'il n'y a plus de pression sur le frein ou que le conducteur débraye, le moteur se rallume rapidement (plus rapidement qu'avec un démarreur classique). Voilà pourquoi le système s'appelle communément "Start'n'Stop".

Ce système permet de réaliser des économies de consommation de carburant en arrêtant le moteur. Le système est réellement avantageux en agglomération où vous rencontrez beaucoup de feux rouges ou lorsque la circulation est encombrée.

enlightenedNe confondez pas l’aide à la conduite Start and Stop avec le bouton du démarrage du moteur.

enlightened Limite : le système a tendance à user plus rapidement les pièces impliquées dans le démarrage du véhicule.

 

Aide à la navigation par GPS :

 

Le GPS permet au conducteur de trouver son chemin sans l’aide d’une carte papier en offrant un guidage visuel et sonore de la direction à suivre. Il permet de diminuer le stress et la fatigue du conducteur qui cherche sa direction.

enlightenedSon paramétrage doit toujours se faire à l’arrêt, avant de partir de préférence. N'utilisez pas les bandes d'arrêt d'urgence pour effectuer le paramétrage. En cas de besoin, n'hésitez pas à faire un arrêt sur une zone de stationnement pour le reprogrammer.

enlightened Limites : le GPS peut rendre le conducteur moins vigilant en accordant une confiance aveugle à la direction indiquée. Les cartes peuvent ne pas être à jour et conduire le conducteur dans des zones devenues dangereuses ou interdites. Restez vigilant. 

De nombreux conducteurs perdent le contrôle de leur véhicule en programmant leur GPS pendant leur conduite.

 

Radar de recul (détection de distance arrière) :

 

Il est très utile pour les manœuvres difficiles avec peu de place, lors d'un créneau entre deux voitures par exemple. Des capteurs situés à l’arrière du véhicule repèrent l’obstacle derrière vous et le signalent par un "bip". Plus vous vous rapprochez de l’obstacle, plus les bips sonnent de manière rapprochée.

Certains radars détectent aussi vers l’avant et permettent de vérifier les distances de sécurité.

enlightened Limite : attention, les radars ne remplacent pas la vision directe. Quelle que soit la qualité du radar, il ne remplacera jamais la performance de vos yeux. Tournez toujours la tête vers l'arrière lors d'une marche arrière. Vos yeux neutraliseront les angles morts et votre expérience mettra en avant les petits détails qui indiquent un danger potentiel.

 

 

•••

Découvrez nos formations au code de la route :

Prêt à passer ton code ?
Fonce à La Poste !
JE M'INSCRIS POUR 30€ À LA POSTE
#MonCodeaLaPoste

Pour en savoir plus sur des sujets similaires :