Auto-école agréée par la Préfecture - N° E.14.075.0022.0
menu Inscription perm_identity
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d’intérêts.   En savoir plus   OK
Jusqu’à 300€ de réduction
Offre valable jusqu'au 6 Décembre

Maîtriser sa vitesse et adapter son allure

  Retour

L'allure :

 

 

 

La vitesse est le premier facteur d'accident devant l'alcool.

Il faut toujours maîtriser son allure, c'est-à-dire ne pas dépasser les limitations de vitesse et rouler à une vitesse adaptée aux situations.

 

Excès de vitesse et vitesse excessive :

 

L'excès de vitesse est le dépassement de la limitation de vitesse autorisée.

Si vous roulez à 60 km/h en agglomération, vous réalisez un excès de vitesse parce que la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h.

On parle de vitesse excessive quand la vitesse adoptée est inadaptée par rapport à la situation.

Si vous roulez à 45 km/h devant une école à la sortie des classes, où plein d'enfants sont regroupés sur les trottoirs, votre vitesse est complètement inadaptée. A cette vitesse, si un enfant se jette ou tombe sur la voie, vous ne pourrez jamais vous arrêter à temps.

Retenez bien que le fait de rouler à une vitesse excessive est aussi puni par la loi. Vous risquez une amende forfaitaire de 135 €.

 

Adapter son allure suivant la situation :

 

Adapter son allure consiste à augmenter, baisser ou stabiliser l’allure suivant la situation.

Une situation est l'ensemble des indices formels et informels + une qualité de visibilité.

Les indices formels et informels constituent l’environnement de conduite.

 

Comment adapter son allure aux situations ?

Pour adapter correctement son allure à une situation, il suffit de tenir compte de l'environnement et de la visibilité.

4 cas de figure sont possibles :

  1. L'environnement est clair et vous avez une bonne visibilité :
    Vous pouvez maintenir votre vitesse voire accélérer jusqu'à la vitesse maximale autorisée ;
     
  2. L'environnement est clair mais vous n'avez pas une bonne visibilité :
    Vous devez ralentir c'est-à-dire cesser d'accélérer. Mettez donc votre pied devant le frein pour anticiper tout besoin de freinage ;
     
  3. L'environnement n'est pas clair mais vous avez une bonne visibilité :
    Vous devez ralentir c'est-à-dire cesser d'accélérer. Mettez donc votre pied devant le frein pour anticiper tout besoin de freinage ;
     
  4. L'environnement n'est pas clair et vous n'avez pas une bonne visibilité :
    Vous freinez jusqu'à adopter une allure au pas si nécessaire en repassant en 1ère vitesse. Procédez ainsi dans une intersection étroite sans visibilité.

 

En général, si vous ne devez vous rappeler que d’une seule chose : si vous avez un doute ou une hésitation, mettez le pied devant le frein. La voiture ralentira et vous aurez le temps de réfléchir.

 

 

Rôle et importance des indices formels :

 

Les indices formels, à savoir la signalisation, sont particulièrement importants pour savoir comment adapter votre allure.

Les panneaux et marquages au sol ont été placés de telle sorte qu’ils indiquent aux conducteurs les différents dangers de la route.

Ils indiquent aussi la présence potentielle d’autres types d'usagers ou même nos changements de direction.

Ainsi, tous les panneaux de danger vous indiquent un danger particulièrement important.

 

panneaux de danger allure

 

Vous devez ralentir dès que vous voyez un panneau de danger. En général, roulez à 30 km/h lorsque vous croisez un panneau de danger en agglomération, jusqu'à ce que le danger soit clairement identifié.

 

Ces panneaux d'interdiction et d'obligation vous donnent des informations claires et précises sur les vitesses maximales autorisées.

 

Panneaux de vitesse allure

 

Ces panneaux d'indication vous indiquent :

  • que vous pouvez rencontrer d’autres types d’usagers aux caractéristiques spécifiques comme un tramway ou des vélos ;
  • que vous allez changer de type de route et donc de limitation de vitesse : entrée sur autoroute.

 

Panneaux d\'indication allure

 

Dans le premier cas, vous devez ralentir et adapter votre allure en roulant à 30 km/h.

Dans le second cas, il s'agira d'accélérer pour s'insérer sur la voie rapide.

 

 

Situation nécessitant de rouler au pas (dit cas de "reprise 1ère" ou "1ère roulante") :

 

Dans certains cas, la situation demandera de rouler au pas : allure du piéton qui marche.

Ce sont généralement des situations où la visibilité est particulièrement mauvaise ou la zone est très étroite voire les deux.

enlightened Si vous roulez dans une rue étroite et qu'un conducteur se tient devant la portière de son véhicule afin d'y entrer, vous devez alors rouler au pas car vous le croiserez de près. Vous ne pouvez pas dans cette situation laisser un espace latéral suffisant donc il faut rouler au pas.

Pour cela, freinez jusqu’à descendre en-dessous de 10 km/h.

Deux consignes cependant doivent être respectées :

  • Arrivez à moins de 10 km/h bien AVANT la zone, sinon vous n’aurez plus le temps d’agir (arrêter la voiture sans piler / tourner les roues / contrôler efficacement / allumer les clignotants) ;
     
  • N'oubliez pas de repasser la 1ère en roulant à allure lente pour ne pas faire caler le moteur.

 

 



•••

Découvrez nos formations au code de la route :

Prêt à passer ton code ?
Fonce à La Poste !
JE M'INSCRIS POUR 30€ À LA POSTE
#MonCodeaLaPoste