Auto-école agréée par la Préfecture - N° E.14.075.0022.0
menu Inscription perm_identity
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d’intérêts.   En savoir plus   OK
Retour

Les différents types d'avertisseurs

Les avertisseurs :

 

Votre véhicule est équipé de plusieurs systèmes d'avertisseurs. Ceux-ci servent à signaler une intention ou prévenir d'un danger.

 

Le clignotant :

 

Le clignotant est extrêmement important. Il vous permet de signaler à tous les autres usagers de la route votre intention. Il ne doit jamais être oublié.

Vous devez l'utiliser pour signaler :

Les clignotants servent à prévenir tous les usagers autour du véhicule d’un changement de direction : les véhicules qui nous suivent mais aussi ceux qui nous croisent ainsi que tous les usagers (piétons inclus) qui seraient autour de votre véhicule.

Les clignotants sont situés sur la commande à gauche du volant (généralement une longue barre) :

Le véhicule est au moins équipé de 4 clignotants : deux avec les phares à l’avant et deux à l’arrière.

 

Quand l’utiliser ? :

Avant le changement de direction, vous devez le laisser au moins une seconde pour que les autres usagers le perçoivent avant de tourner le volant.

Pour les tournants, il est important de les utiliser bien avant l’intersection car vous allez sûrement ralentir.

Pas trop tôt non plus car les autres pourraient penser que vous allez vous arrêter ou stationner.

 

enlightenedN'oubliez pas que le clignotant est obligatoire en toutes circonstances, de jour comme de nuit, qu'il y ait de nombreux usagers ou qu'il ne semble pas y en avoir. De nombreux conducteurs pensaient être seuls quelques secondes avant l'impact.

 

L'avertisseur sonore :

 

ou klaxon doit être utilisé seulement en cas de danger pour :

Utilisez votre avertisseur sonore pour prévenir votre arrivée dans ce virage par exemple.

 

A l'approche, il sert à :

 

Les coups de klaxon doivent être brefs et modérés.

enlightenedL'avertisseur sonore est strictement interdit en agglomération et la nuit sauf en cas d'extrême danger pour éviter un accident par exemple. Une utilisation abusive du klaxon entraîne une amende de 35 €.

C'est le cas du danger immédiat qui est retenu.

Trois conditions définissent un danger immédiat :

  1. l'usager (voiture, moto, piéton, cycliste) ne vous regarde pas et donc ne vous a pas vu ;
  2. l'usager est sur la chaussée ou a clairement l'intention d'y aller : sa jambe est levée et approche d'un passage piéton par exemple ;
  3. l'usager bouge ou change de voie ou effectue un écart alors il y a un risque sérieux que je le percute.

Si ces trois conditions sont remplies, alors vous pouvez klaxonner car vous êtes près d'un usager que vous pouvez percuter et qui ne vous a pas vu.

Un des exemples est celui d'un piéton qui regarde son téléphone portable tout en se dirigeant (jambe levée) vers un passage piéton. Dans ce cas, il faut s'arrêter et klaxonner car les 3 conditions sont remplies :

1. le piéton ne vous regarde pas ;

2. il se dirige clairement sur la chaussée ;

3. il se déplace et est en mouvement.

enlightenedSi l'usager regarde son téléphone portable près d'un passage piétons, alors il faut klaxonner, même si vous ne cernez pas forcément son intention d'aller sur la chaussée. Car vous devez le prévenir qu'il est près de la chaussée et qu'il n'en a pas forcément conscience.

enlightenedAttention, l'usager doit être sur la chaussée ou doit avoir l'intention claire de s'y rendre. S'il ne vous regarde pas mais qu'il se trouve sur le trottoir, alors il ne faut pas klaxonner même si vous ne connaissez pas les intentions de l'usager. Sinon, en agglomération, tout le monde klaxonnerait tout le temps.

enlightenedRappel : Dans le cas où le piéton est sur la chaussée, s'il est déjà bien engagé et qu'il vous regarde, alors vous ne devez pas klaxonner. De même, s'il est sur un passage piéton en train de traverser, vous ne devez pas non plus klaxonner.

enlightenedDans les agglomérations, les études montrent que l'abus d'utilisation du klaxon génère une telle pollution sonore que certains habitants développent des cas de stress handicapant

 

L'usage du klaxon avec les cyclistes :


Pour les cyclistes, il y a une certaine spécificité car ils circulent souvent sur la chaussée et roulent dos à nous lorsque nous sommes derrière eux.

Là encore, il faut bien distinguer l'usage du klaxon quand vous êtes en agglomération ou hors agglomération.

En agglomération, vous ne klaxonnez pas si les cyclistes roulent sur une bande cyclable ou s'ils se trouvent bien à droite de la chaussée. De même, vous ne klaxonnez pas pour les dépasser ou pour leur signaler votre présence.

Je leur laisse la priorité dès qu'ils font usage de leur bras pour signaler un changement de voie.

Hors agglomération, vous pouvez klaxonner les cyclistes lorsque vous les approchez, surtout dans des routes de montagne, pour leur signaler votre présence avant de les dépasser.

 

 

L'appel lumineux :

 

Il est aussi possible d'avertir en faisant un appel lumineux, surtout de nuit.

Dans ce cas, si je suis en feux de croisement, je passe en feux de route brièvement et si je suis en feux de route, je repasse en feux de croisement pour créer un effet de clignotement.

Vous pouvez vous en servir pour :

enlightened De nuit, faites un appel lumineux lorsque vous franchissez une intersection même si vous êtes prioritaire : par exemple, si le feu vert ou si les autres usagers ont un STOP. Cette précaution peut avertir un conducteur négligent et prévenir un danger potentiel.

Les appels lumineux sont aussi autorisés de jour.

 

 

Les feux de détresse :

 

Les feux de détresse (les deux clignotants fonctionnent en même temps) indiquent aux autres usagers que vous êtes dans une situation anormale.

Ils s'utilisent quand :

Si vous êtes en panne ou si vous signalez un accident, placez votre triangle de présignalisation 30 mètres avant votre véhicule en plus des feux de détresse.

Si vous devez sortir du véhicule, mettez votre gilet de sécurité, surtout de nuit, pour que tous les autres usagers vous voient.

 

enlightenedVous devez également allumer vos feux de détresse lorsque vous voulez signaler un ralentissement ou bouchon.

 

La règle à appliquer est simple. 3 cas de figure peuvent survenir :

1) Vous êtes bloqué à un feu temporaire ou derrière un véhicule. Des usagers peuvent arriver vite derrière vous et vous ne voyez personne derrière vous dans le rétroviseur intérieur. Dans ce cas, il faut allumer vos feux de détresse ;

2) Vous arrivez sur une zone de bouchon. Des usagers sont derrière vous mais assez loin donc il faut aussi allumer les feux de détresse pour les prévenir ;

3) Vous êtes dans un bouchon avec des usagers devant vous et derrière vous : cela ne sert à rien d'allumer les feux de détresse car les usagers derrière vous sont déjà avertis du bouchon puisqu'ils s'y trouvent déjà. Ils n'ont pas à être prévenus.

 

•••

Découvrez nos formations au code de la route :

Prêt à passer ton code ?
Fonce à La Poste !
JE M'INSCRIS POUR 30€ À LA POSTE
#MonCodeaLaPoste

Pour en savoir plus sur des sujets similaires :