Auto-école agréée par la Préfecture - N° E.14.075.0022.0
menu Inscription perm_identity
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d’intérêts.   En savoir plus   OK
Jusqu’à 300€ de réduction
Offre valable jusqu'au 6 Décembre

L'impact de la vitesse sur le conducteur et pressions sociales

  Retour

Les facteurs d'influence et pressions sociales :

 

 

La vitesse a un impact direct sur le conducteur :

  • Trouble du champ de vision
  • Fatigue physique et mentale
  • Perception amoindrie
  • Stress et énervement
  • Prise de risque inconsciente

 

Aspects physiologiques :

 

Plus la vitesse augmente, plus le champ visuel se réduit. A grande vitesse donc, notre champ de vision se limite à une vision centrale et étroite de la route (vision en tunnel).

enlightenedA l'arrêt, votre champ de vision est d'environ 180 °.

Voici un croquis vous récapitulant la largeur de votre champ de vision selon la vitesse à laquelle vous roulez : 30 km/h, 70 km/h, 100 km/h et 130 km/h.

champ visuel selon vitesse

A haute vitesse, le cerveau ne peut pas tout analyser. On distingue moins bien les détails et on néglige les informations périphériques (piétons et voitures). Le conducteur ne voit que le point le plus centrale et le plus lointain.

 

Aspects psychologiques :

 

Rouler vite provoque :

  • fatigue psychologique ;
  • fatigue oculaire : le conducteur doit adapter en permanence sa vision ;
  • perte de calme et impatience : le cerveau a trop d’informations à traiter ;
  • stress important qui entraîne fatigue et perte de vigilance qui sont deux facteurs principaux d'accidents.

 

La vitesse augmente la nervosité du conducteur, ce qui a comme conséquence :

  • un manque d’attention ;
  • une irritabilité ;
  • une baisse des réflexes.

 

Aspects sociaux :

 

Si les conducteurs français sont favorables aux limitations de vitesse, ils ne les respectent pas toujours.

Dans les agglomérations, 3 conducteurs sur 5 sont en infraction. Sur route, 2 sur 5 roulent trop vite et 1 sur 2 sur autoroute.

En 2014, environ 900 vies auraient pu être épargnées et plus de 7000 blessés hospitalisés évités si tous les conducteurs avaient respecté les limitations de vitesse.

La vitesse est ainsi un phénomène français lié à une culture de la vitesse (compétition) :

  • la vitesse est perçue comme un facteur d’intégration, de libération et d’autonomie par les plus jeunes qui finissent par prendre inconsciemment des risques élevés ;
  • la vitesse est perçue comme un vecteur de liberté et de toute-puissance par les conducteurs plus âgés du fait de l’image social qu’elle a générée dans la deuxième moitié du XXe siècle (statut social, richesse, individualité, inconscience des dangers).

 

Vous devez retenir 2 choses :

  • Les accidents n'arrivent pas qu'aux autres ;
  • Même si d'autres conducteurs dépassent les limitations, vous ne devez pas les suivre et "faire comme tout le monde".

 

 



•••

Découvrez nos formations au code de la route :

Prêt à passer ton code ?
Fonce à La Poste !
JE M'INSCRIS POUR 30€ À LA POSTE
#MonCodeaLaPoste