En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d’intérêts.   En savoir plus   OK

L'arrêt

L'arrêt :

 

Pour bien identifier et avoir une vision claire des notions qui vont apparaître dans ce chapitre, voici un croquis qui identifie bien le nom des différentes parties de la route. Il vous sera très utile.

 

Définitions :

 

Distinguons donc bien l'arrêt du stationnement.

On parle d'arrêt quand le véhicule est immobilisé de façon temporaire. L'arrêt sert ainsi à faire monter ou descendre des passagers et permet le chargement ou le déchargement du véhicule. Il y a donc arrêt quand une portière est ouverte par exemple.

 

Attention, s'arrêter pour faire des courses, même très rapides, est considéré comme un stationnement.

 

Où s'arrêter en agglomération ? :

 

En agglomération, l'arrêt s'effectue toujours dans le sens de la marche.





Sur une voie à sens unique, il peut se faire à droite ou à gauche.

 





En revanche, sur une voie à double sens, il ne peut se faire qu'à droite.

 





Votre véhicule arrêté ne doit jamais faire franchir une ligne blanche continue aux autres usagers qui vous doubleraient.

 

Où s'arrêter hors agglomération ? :

 

Hors agglomération, il faut se garer sur l'accotement, c'est-à-dire l'espace situé sur les côtés de la chaussée. Ainsi, vous ne gênez pas les autres véhicules qui continuent de circuler.






On parle d'accotement meuble quand le sol de l'accotement n'est pas stable ou stabilisé comme quand il est en terre par exemple.

 



Si vous ne pouvez pas vous arrêter sur l'accotement à votre droite dans le sens de la circulation, vous pouvez traverser la route, si la signalisation vous le permet (ligne discontinue) et vous placer sur l'accotement de gauche tout en restant dans votre sens initial de circulation.

 

Règles de l'arrêt :

 

L'arrêt est autorisé :

  •  devant les portes des garages privés et des entrées carrossables (entrée des    voitures au bas d'un immeuble) ;
  •  sur les emplacements livraison ;
  •  en double file le long d'un trottoir ou devant des voitures stationnées le long du trottoir ;
  •  sur des places réservées à des voitures électriques pour leur recharge ;
  •  dans les zones de rencontre et les aires piétonnes.

 

L'arrêt est interdit :

  • sur les passages piétons ;
  • sur les voies réservées : voies de bus, chemins pour piétons, bandes cyclables et en bordure de celles-ci ;
  • entre la chaussée et une ligne continue s'il n'y a pas assez de place entre mon véhicule et la ligne. Dans ce cas, les véhicules devront chevaucher ou franchir la ligne, ce qui est formellement interdit. Cf fiche Sanctions ;
  • devant des voitures stationnées en épi ou en bataille ;
  • près de feux tricolores ou d'un panneau de signalisation si mon véhicule gêne leur visibilité ;
  • sur et sous un pont ;
  • près d'une intersection, d'un virage, d'un sommet de côte ou d'un passage à niveau ;
  • dans un tunnel ;
  • sur les bandes et emplacements réservés à l'arrêt des cars ;
  • sur les emplacements réservés aux handicapés : G.I.G. (grand invalide de guerre) et G.I.C. (grand invalide civil) ;
  • sur la bande d'arrêt d'urgence.

L'arrêt sur la bande d'arrêt d'urgence (BAU) n'est autorisé en effet qu'en cas de nécessité absolue : accident, panne, crevaison, surchauffe du moteur, voyant rouge sur le tableau de bord ou le malaise d'un voyageur. Vous devez alors allumer vos feux de détresse, mettre votre gilet de sécurité et vous tenir derrière les glissières de sécurité.

enlightened Sur autouroute, ne disposez pas le triangle de présignalisation car cela est beaucoup trop dangereux.

 

 

La signalisation de l'arrêt :

 

Des panneaux de signalisation et des marquages au sol indiquent également que l'arrêt est interdit sur certaines voies.






Le panneau rond à croix rouge interdit tout stationnement et arrêt. Il peut être complété par un panonceau qui indique de quel côté l'arrêt est interdit (flèches latérales) ou la distance pendant laquelle l'arrêt est interdit. L'interdiction d'arrêt prend effet à hauteur du panneau et cesse :

  • soit à la prochaine intersection (s'il n'y a pas de panonceau) ;
  • soit au prochain panneau avec la flèche vers le bas ;
  • soit après la distance indiquée sur le panonceau.


 

 



Attention, le panneau de fin d'interdiction ne concerne pas l'arrêt et le stationnement. Même s'il apparaît, il ne met pas fin aux interdictions d'arrêt ni de stationnement. Ce panneau ne concerne que les voitures en circulation, c'est-à-dire qui roulent.

 

Enfin, le marquage au sol situé sur le trottoir peut aussi vous renseigner :

 

  • la ligne jaune continue interdit l'arrêt et le stationnement. Son effet cesse à la prochaine intersection ou si elle disparaît du trottoir ;

 

  • la ligne jaune discontinue vous autorise à vous arrêter. Elle interdit seulement le stationnement.

 

•••

Découvrez nos formations au code de la route :

Prêt à passer ton code ?
Fonce à La Poste !
JE M'INSCRIS POUR 30€ À LA POSTE
#MonCodeaLaPoste

Pour en savoir plus sur des sujets similaires :

La signalisation verticale La signalisation horizontale La signalisation temporaire Les intersections avec et sans panneauAnalyse des intersectionsCarrefour à sens giratoire et rond-point Les Feux Les tournants Les croisements Les dépassements La manoeuvre de dépassement Le stationnement Le stationnement en épi et en bataille Arrêt et stationnement de nuit La réglementation de la vitesseLa signalisation de la vitesseEnergie cinétique et force centrifugePlacement et choix des voies Planche de panneaux