Auto-école agréée par la Préfecture - N° E.14.075.0022.0
menu Inscription perm_identity
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d’intérêts.   En savoir plus   OK
Soldes

d'Hiver

Dernière

démarque

Jusqu’à 300€ de réduction
Offre valable jusqu'au 31 Janvier

L’évaluation initiale :

 

La première séance de conduite d’un élève au permis de conduire consiste en une évaluation initiale. À quoi sert-elle ? Est-elle obligatoire ?

De nombreux élèves en formation pour la conduite se demandent à quoi sert l’évaluation initiale, qui se réalise en voiture, étant donné qu’ils n’ont jamais conduit. Certains redoutent même cette séance car ils n’ont pas encore obtenu leur examen Code de la route.

Or, cette première leçon est une obligation légale préalable à la conclusion du contrat définitif entre l’élève et l’auto-école. Il est impossible de débuter une formation à la conduite sans cette évaluation de départ.

De plus, elle est essentielle car le moniteur d’auto-école va évaluer le niveau du candidat et estimer le nombre de séances minimum qu’il devra réaliser avant de pouvoir maîtriser toutes les compétences nécessaires à l’obtention du permis de conduire.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette évaluation initiale.

 

L’évaluation initiale est-elle obligatoire ?

 

Cette séance est obligatoire pour tous les candidats quelle que soit la formule choisie dès qu’elle comprend une formation à la conduite. Il n’y a pas d’évaluation initiale pour les forfaits Code uniquement.

La loi oblige les auto-écoles à fournir un nombre de séances prévisionnel à l’élève au début de sa formation. Ceci est valable pour les auto-écoles traditionnelles comme pour les auto-écoles en ligne.

 

Comment se déroule l’évaluation initiale ?

 

L’évaluation initiale débute par une série de questions posées à l’élève par le moniteur.

Le but de ces questions est d’établir un premier contact avec l’élève, ce qui permet au moniteur de mieux cerner son expérience de la conduite, ses attentes, ses besoins ou encore sa motivation. Par exemple : l’élève est-il déjà titulaire d’une catégorie de permis ? A-t-il déjà conduit ? Avec quel moyen de transport se déplace-t-il ? Pourquoi a-t-il besoin du permis de conduire ?

D’autres questions plus techniques portent sur la connaissance des différents organes du véhicule : direction, embrayage, boîte de vitesses, freinage.

Ensuite, la phase pratique peut commencer avec une première prise en main du véhicule. L’élève doit s’installer au poste de conduite avant d’effectuer un démarrage du véhicule. Le moniteur le guide et lui fournit ses premières explications liées aux compétences de base de la conduite. Le moniteur peut ainsi évaluer le profil et le niveau du candidat tout en lui prodiguant ses premiers conseils.

L’élève continuera ensuite avec un petit parcours en zone calme afin de manipuler le volant. Le moniteur, durant ces trois exercices, jugera la compréhension et la mémoire de l’élève, sa perception et sa faculté à maintenir la trajectoire du véhicule ainsi que son émotivité.

Il peut enfin lui présenter le livret d’apprentissage et les différentes étapes de l’apprentissage de la conduite.

 

L'estimation des séances :

 

Comme son nom l’indique, ce cours est avant tout une évaluation car elle permet au moniteur de déterminer le nombre de séances que l’élève devra effectuer pour passer son permis de conduire.

Ce volume horaire n’est toutefois pas définitif. Il peut être revu à la hausse ou à la baisse mais il fixe un cap important à l’élève qui peut ainsi situer son niveau par rapport aux exigences demandées lors de l’examen pratique du permis de conduire et permet aussi d’établir une première estimation du coût total du permis.

Pour rappel, 20 heures de conduite dont 15 minimum en circulation sont nécessaires avant de passer l’examen pratique.

 

Cette première leçon de conduite est ainsi un moment essentiel de l’apprentissage car il établit un premier contact entre le moniteur et l’élève et de cette relation dépend en partie le bon déroulement de la formation.