Auto-école agréée par la Préfecture - N° E.14.075.0022.0
menu Inscription perm_identity
C'est

Halloween

Jusqu’à 250€ de réduction
Offre valable jusqu'au 31 Octobre

Distance de sécurité, de freinage et d'arrêt

  Retour

 

Distances de sécurité, de freinage et d'arrêt :

 

La distance parcourue pendant le temps de réaction (DPTR) :

 

C'est la distance parcourue entre le moment où le conducteur voit l'indice et le moment où il actionne la commande.DPTRPour un conducteur moyen, le temps de réaction est de 1 seconde.

Pour calculer la DPTR, il faut prendre les dizaines de la vitesse et les multiplier par 3 (donc on prend le premier chiffre de la vitesse (de 10 à 90 km/h) ou les deux premiers chiffres (de 100 à 130 km/h), puis on multiplie par 3).

A 50 km/h : 5 x 3 = 15 mètres parcourus pendant la seconde environ de réaction. Soit la longueur d'un bus.

A 130 km/h : 13 x 3 = 39 mètres parcourus pendant la seconde environ de réaction. Soit la longueur d'une bande d'arrêt d'urgence.

 

enlightenedAttention : pendant que le cerveau réfléchit, la voiture continue à avancer sur la même trajectoire et à la m^éme allure. Ainsi, si un conducteur dépasse un bus à 50 km/h et qu'un piéton traverse devant le bus, le conducteur n'aura même pas commencé à freiner que le piéton sera percuté.

 

Le temps de réaction :

 

Beaucoup de questions sur le temps de réaction sont posées à l'examen du Code de la route.

enlightenedLe temps de réaction dépend uniquement de l'état du conducteur. Aucun équipement de la voiture ne peut réduire le temps de réaction du conducteur (même des équipements très modernes peuvent réagir à la place du conducteur, ce n'est pas la même chose).


Il faut bien retenir les 3 connaissances suivantes :

  1. Le temps de réaction moyen d'une personne est de 1 seconde.
  2. Le temps de réaction augmente si l'état du conducteur est dégradé : fatigue, utilisation du téléphone, alcool, drogues stupéfiants, médicaments, éblouissement à l'entrée ou à la sortie d'un tunnel etc.
  3. Le temps de réaction diminue SEULEMENT si le conducteur anticipe une situation. Par exemple, si j'anticipe une situation à risques en mettant mon pied devant le frein, je vais réagir plus rapidement car mon cerveau a déjà prévu la possibilité d'un danger. Le temps de réaction est donc réduit.

enlightenedLe fait de ralentir, ainsi, ne diminue pas le temps de réaction mais seulement la distance de freinage ou d'arrêt.

Les distances de sécurité :

 

Sur autoroute, près des deux tiers des conducteurs ne respectent pas la distance de sécurité entre leur voiture et le véhicule qui les précède.

 

Distance de sécurité vers l'avant :

C'est la distance que vous devez respecter entre votre véhicule et celui qui vous précède. Elle doit être au minimum de 2 secondes.

 

A 50 km/h, vous parcourez 15 m/seconde, donc la distance de sécurité est le double:

15 m + 15 m = 30 m soit la distance de sécurité à respecter.

 

A 100 km/h, vous parcourez 30 m/seconde,

30 m + 30 m = 60 m soit la distance de sécurité à respecter.

 

Autre moyen de calculer rapidement la distance de sécurité parcourue en 2 secondes : multiplier la dizaine (de 10 à 90 km/h) ou les deux premiers chiffres (de 100 à 130 km/h) de la vitesse par 6.

A 50 km/h : 5 x 6 = 30 mètres parcourus pendant 2 secondes.

A 100 km/h : 10 x 6 = 60 mètres parcourus pendant 2 secondes.

 

Sur l'autoroute, l'intervalle de sécurité minimum correspond aux 2 traits de bande d'arrêt d'urgence. Une ligne de bande d’arrêt d’urgence mesure environ 40 mètres. Deux lignes sont nécessaires à 130 km/h, à savoir 90 mètres.

enlightened Si vous tombez sur cette question lors de l'épreuve, inutile de vous lancer dans des calculs compliqués: la réponse est qu'il faut un intervalle de 2 bandes d'arrêt d'urgence. Si vous voyez 2 bandes, alors répondez que la distance de sécurité est bonne. Si vous ne voyez pas 2 bandes, alors répondez que la distance de sécurité n'est pas suffisante.

 

distance de sécurité autoroute

 

 

Voilà une astuce pour garder ses distances en circulation :

enlightened Lorsque le véhicule devant vous franchit un repère, vous devez avoir prononcé
« crocodile » deux fois de suite avant de franchir ce même repère. Le repère étant ici l'arbre.

repère distance de sécurité

 

 

enlightened Lorsque vous freinez et que vous vous arrêtez, vous devez voir distinctement les roues arrière du véhicule juste devant vous toucher le sol.

pneus camion

enlightenedAinsi, si le véhicule devant vous ne peut pas repartir, vous n'aurez pas à faire une marche arrière pour le dépasser. 

De la même manière, si un véhicule vous percute à l'arrière, vous ne percuterez pas le véhicule de devant (le pied droit est toujours à fond sur le frein à l'arrêt).

Enfin, vous devez voir distinctement le passage piéton devant lequel vous vous arrêtez (toute la hauteur des bandes).

 

Distance de sécurité vers l'arrière :         

Les distances de sécurité sont à maintenir vers l’avant mais aussi vers l’arrière et sur les côtés.

C’est la distance la plus difficile à maintenir car elle ne dépend pas du conducteur mais de celui qui vous suit et qui est donc derrière vous.

enlightenedContrôlez pour cela régulièrement vers l’arrière à l'aide de votre rétroviseur intérieur et faites des appels de feux STOP (en appuyant doucement plusieurs fois sur la pédale de frein) au véhicule trop proche.

Vous lui indiquez ainsi que la distance est trop courte et vous l’incitez soit à ralentir soit à vous doubler.

 

  • En ville : le conducteur doit pouvoir idéalement voir la plaque d'immatriculation avant de la voiture qui le suit dans son rétroviseur intérieur.
  • Sur autoroute : 2 lignes de la bande d’arrêt d’urgence sont visibles dans le rétroviseur intérieur entre votre véhicule et celui qui vous suit.

 

Distance de sécurité sur les côtés :

La distance latérale de sécurité avec les autres usagers doit être au moins d'1 mètre en ville et d'1.50 m hors agglomération.

distance latérale de sécurité piétons agglomération
distance latérale de sécurité piétons hors agglomération

 

Attention, une bonne distance de sécurité n’empêche pas le conducteur de baisser son allure et de l’adapter à la situation.

Si cette distance de sécurité n’est pas possible (cycliste à l’arrêt par exemple sur une voie très peu large), il est préférable de diminuer la vitesse jusqu’à l’allure au pas avant de dépasser.

La distance latérale de sécurité est à peu près équivalente à une ouverture complète de portière.

 

La distance totale d'arrêt (DA) :

 

C'est la distance totale parcourue entre le moment où le conducteur perçoit l'indice et le moment où son véhicule est à l'arrêt définitif.

Le problème majeur avec la vitesse est qu’elle influe sur la distance d’arrêt. Plus vous roulez vite, plus votre distance d’arrêt est allongée.

La majorité des accidents aurait pu être évitée si le conducteur avait pu s’arrêter à temps, ce qui était strictement impossible à cause de la vitesse du véhicule.

 

Pour calculer la distance d'arrêt, il suffit de prendre les dizaines de la vitesse et de les multiplier par elles-mêmes. (donc de 0 à 99 km/h on prend le premier chiffre de la vitesse, et au-dessus de 100 km/h on prend les deux premiers chiffres)

Ceux qui ont des facilités avec les mathématiques retiendront qu'on calcule le carré des dizaines de la vitesse.

A 50 km/h : 5x5 ou 5² = 25 mètres parcourus, soit la longueur de deux bus, ou d'un terrain de tennis.

A 100 km/h : 10x10 ou 10² = 100 mètres parcourus, soit la longueur d'un terrain de football.

 

Pour connaître la Distance Totale d'Arrêt sur route mouillée, ajoutez la moitié du résultat obtenu pour route sèche.

Vitesse

Route sèche

Route mouillée

50 km/h

25 m

(5 x 5)

38 m

(25 + 12,5 = 37,5 arrondi à 38)

90 km/h

81 m

(9 x 9)

122 m

(81 + 40,5 = 121,5 on arrondit)

130 km/h

169 m

(13 x 13)

254 m

(169 + 84,5 = 253,5 on arrondit)

 

 

La distance de freinage (DF) :

 

C'est la distance parcourue entre le moment où le conducteur freine et le moment où la voiture est à l’arrêt complet.

Attention, cette distance n'est pas améliorée ni par l'ABS ni par de bons pneus.

Pour les matheux, voici la formule : DF = V²/(2gf) où :

V : vitesse

g : gravité (9.81)

f : coefficient d’adhérence compris entre 0 et 1. Coefficient moyen (route sèche, revêtement route) : 0.7

 

Pour calculer plus rapidement la distance de freinage, on peut aussi utiliser la formule suivante : il faut, cependant, d'abord connaître la distance d'arrêt (voir plus bas) :

 

DF = DA (distance d’arrêt total) – DPTR

 

Par exemple : à 130 km/h

DF = (13 x 13) - (3 x 13) =169 - 39 = 130 m.

enlightenedIl faudra donc 130 m environ à une voiture pour s'arrêter après le début du freinage. Soit plus de distance que la longueur de deux bassins olympiques (50 mètres).

 

Attention : sur chaussée mouillée, la distance de freinage augmente considérablement. Elle est deux fois plus longue que sur route sèche.

C'est aussi le cas quand l'adhérence est réduite à cause de feuilles, boue, gravillons, pluie, neige ou verglas.

 

 

Voici pour finir un croquis récapitulant les différentes distances :

récapitulatif distances de freinage

Rappel du calcul des différentes distances :

DPTR (Distance parcourue pendant le temps de réaction) :

Vous multipliez par 3 les dizaines de la vitesse. 50 km/h : 5 x 3 = 15 m. C'est la distance parcourue en 1 seconde.

DS (Distance de sécurité) : elle est de 2 secondes donc vous multipliez par 6 le chiffre ou la dizaine de la vitesse. 50 km/h : 5 x 6 = 30 m. Distance parcourue en 2 secondes.

DF (Distance de freinage) : elle n'est pas demandée à l'examen.

DA (Distance d’arrêt) : vous multipliez par elles-mêmes les dizaines de la vitesse. 50 km/h : 5 x 5 = 25 m.

 

 



•••

Découvrez nos formations au code de la route :

Prêt à passer ton code ?
Fonce à La Poste !
JE M'INSCRIS POUR 30€ À LA POSTE
#MonCodeaLaPoste