Conseils de conduite

< Retour

 

Les conducteurs s’autorisent à rouler trop vite pour deux raisons :

ils sont pressés et veulent arriver plus vite ;

ils pensent que leur expérience et leur maîtrise de leur véhicule leur permettront de toujours s’en sortir.

Pourtant, malgré toute l’expérience des conducteurs, nous venons de voir que personne ne peut maîtriser les forces physiques et les lois de la biologie : la force centrifuge et la force d’impact de l’énergie cinétique existeront toujours. Les équipements de sécurité ne font que limiter les dégâts.

De la même manière, un être humain reste un être humain : personne ne peut maîtriser l’effet de la vitesse sur le champ de vision, le cerveau ou la fatigue physique.

Enfin, gagner 7 minutes sur un trajet de 200 km ne peut pas véritablement être considéré comme un gain de temps. Les risques que vous prenez en roulant plus vite sont, à l'inverse du peu de temps gagné, considérables.

Dès lors, nous voyons que tout est une question de conditionnement, d’idées reçues et de mauvaises habitudes inconscientes.

Par exemple, qui pourrait accuser un parent de vouloir nuire à ses enfants ? Dans un cas sur deux pourtant, les enfants meurent dans la voiture de leur parent du fait de l’absence ou de la mauvaise utilisation des sièges de sécurité enfant.

Malgré la volonté, les habitudes sont fortes et profondément ancrées. Comment alors modifier ses comportements de conduite liés à la vitesse ?

Voici quelques conseils de conduite permettant de maîtriser sa vitesse.

 

 

De nouvelles aides de conduite permettent de contrôler notre vitesse voire nous empêchent de dépasser les vitesses maximales autorisées.

Le limiteur de vitesse, ainsi, bloque votre allure même si on appuie plus fort sur la pédale d’accélérateur.

•••

Pour consulter plus de fiches :